blue flower

Sous l'ancien régime

Le 19 Avril 1422 Louis de Chalon, Prince d'Orange , Comte de Genève , Seigneur d'Arlay écrit une lettre à l'intention  des habitants de Villeneuve (sur Salins) et la Chatellenie de Saint Agnès (Ste Anne ensuite) afin que ceux ci puissent couper et mener en leur maison ou leur domicile , tout bois de sapins ou autre bois, gros ou menus , qu'ils soient pour leur maisons  ou pour les affouages, nécessaires pour les clôtures de leurs champs ou de leurs près, excepter le bois du Jura de Montmahoux et du bois de Chalamont (cf copie de la traduction de la lettre du 13 thermidor an 11)

En 1495 une règle précise la dépendance des assises de Villeneuve envers la Seignerie de Saint Anne

Subdélégation de Salins, avec Présidial de Salins et Baillage de Salins

 

Le territoire de Villeneuve

L'arpentement du territoire de la commune est réalisé par JC Courtois  à partir de 1759 avec une homologation en 1763
En 1784 la forêt couvre 120 arpents et permet aux 68 feux (foyers, familles, qui regroupent pour chacun d'eux plusieurs générations) de la communauté de consommer 206 cordes de bois de chauffage. (Un arpent correspondant à 100 perches soit entre 35 et 50 ares. Une corde de bois correspond à 3 stères).

 

A la Révolution

District de Pontarlier, canton de Villers sous Chalamont (1790) puis canton de Levier

 

XVIII° - XIX° siècle

Arrondissement de Pontarlier, canton de Levier

 

Les incendies à Villeneuve dus à l'orage, en particulier 

Le 14 mai 1785 la foudre frappa une ferme, la brûla et la bise propagea l'incendie dans tout le village qui fût entièrement brûlé, sauf l'église et 3 petites maisons. En tout 36 maisons détruites et 67 ménages sans logis.
Le 22 avril 1836 22 maisons furent incendiées dans les mêmes conditions. Cet incendie a fait disparaître la plus part des documents anciens.
En 1840  3 maisons occupées par 5 ménages disparaissent dans les flammes
En 1844 3 nouvelles maisons subissent le même sort
Le 7 Août 1863 le "grand feu" dont les gens du pays parlent encore, 17 maisons, habitées par 22 ménages soit 102 personnes, s'écroulèrent en cendres fumantes après l'orage
L'écartement des maisons et l'utilisation de la tuile empêchèrent la propagation des sinistres par la suite.

 

Construction à partir de 1786 des 3 fermes excentrées de Villeneuve au delà des croix,

délimitation de la zone d'habitation par la  communauté villageoise de Villeneuve

La Perrière  en 1786

Yoche

Les Narboz

 

Il reste  à trouver un écrit confirmant l'origine de ces croix par rapport au principe des croix citées ci dessus et il reste également à trouver une quatrième croix, certainement près de la Vierge actuelle, puisque la  rue entre l'ancien presbytère et la Vierge s'appelait, au dire de personnes de Villeneuve : "la montée de la Croix". Cette quatrième croix complèterait bien la délimitation  des habitations au regard du plan de Villeneuve d'Amont.

 

Son Histoire à travers les comptes rendus de conseils municipaux
Eléments recueillis par Germain Daloz Vermecelé bien connu

Les années 1870 - 1897

Pour actualiser les francs de l'époque en euros d'aujourd'hui :
1 franc de 1901 = 351 euros 2007

Les années 1908 - 1957